Hémorroïdes à répétition

Hémorroïdes à répétition – comment les éviter et les soigner ?

Découvrez la méthode 100% naturelle pour vous soulager rapidement des hémorroïdes ! CLIQUEZ ICI...

Des hémorroïdes à répétition, beaucoup en ont… Ces derniers sont les veines qui se trouvent autour de l’anus et ceci est tout à fit normal. Les problèmes surviennent quand les veines gonflent.

Quand cela arrive, une boule apparaît au niveau de l’anus, amenant brûlures et douleurs. Dans cet article, nous allons voir comment les éviter et comment les soigner.

Hémorroïdes à répétition : quand les veines gonflent…

Des démangeaisons, des saignements de plus en plus fréquents… Plus de la moitié des Français souffrent un jour ou l’autre d’une crise hémorroïdaire. Et un bon pourcentage d’entre eux ont des hémorroïdes à répétition.

Les hémorroïdes sont un amas de veines gonflées situées à 2 emplacements de l’anus : en dessous, entre le sphincter et la peau de l’anus, ce sont les hémorroïdes externes et plus en amont, ce sont les hémorroïdes internes. Quand elles se dilatent, elles aident le rectum à se fermer de façon plus étanche.

Quand les ligaments retiennent les hémorroïdes et qu’ils se relâchent, c’est là que les problèmes arrivent. Plus précisément celui du prolapsus hémorroïdaire.

C’est-à-dire que les hémorroïdes internes glissent vers le bas en emportant la muqueuse jusqu’à l’anus. Des saignements peuvent donc apparaître sur les hémorroïdes. En général, il n’y a pas de douleurs quand cela arrive.

Par contre, quand les hémorroïdes externes gonflent rapidement, un caillot sanguin peut se former et boucher le vaisseau. Et là ce peut faire vraiment mal. On appelle cela la crise hémorroïdaire.

Plusieurs facteurs qui favorisent l’apparition des hémorroïdes à répétition

Quelques causes entraînent ou aggravent l’apparition des hémorroïdes à répétition. La marche, les selles ou la position assise peuvent amener à une complication : la thrombose externe ou interne. Quand un caillot bouche la veine, la douleur anale est alors très forte et disparaît seulement quand le caillot est enlevé.

Quelques éléments favorisent l’apparition des hémorroïdes : la constipation, le sport ou la grossesse (35% des accouchements donnent des hémorroïdes).

Prévention et soulagement des hémorroïdes à répétition

Pour diminuer les hémorroïdes à répétition, il faut boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour, diminuer les plats épicés, le café et le thé puis bannir l’alcool. Le mieux est d’opter pour un régime végétarien jusqu’à disparition des hémorroïdes.

À savoir que si ce n’est pas pour une question de confort, il est tout à fait possible de ne pas se soigner s’il y a peu de symptômes.

Par contre, il est important de faire attention aux saignements si vous avez des hémorroïdes à répétition. Ils peuvent être liés à un polype de l’intestin (lésion précancéreuse) ou à un cancer.

Si vous avez des saignements, il faut consulter votre médecin. Puis il faut manger des légumes frais, des fruits, des crudités, etc. afin d’éviter la constipation qui pourrait aggraver les saignements.

Comment soigner les hémorroïdes à répétition ?

Quand les hémorroïdes apparaissent et deviennent trop encombrantes, il existe bien sûr des traitements.  Il y a par exemple des antihémorroïdaires qui il est possible de prendre par voie locale.

Il s’agit de suppositoires ou de pommades qui sont souvent vendus avec une canule permettant une application aussi bien interne qu’externe. Si les médicaments n’apaisent pas, il est possible d’ajouter un médicament veinotonique.

Les injections sclérosantes amènent la sclérose des vaisseaux hémorroïdaires par la cause d’une substance irritante.

Il est également possible de soigner les hémorroïdes en faisant des ligatures élastiques. Il s’agit de dévitaliser les tissus par strangulation afin de les détruire d’une autre façon (la congélation, par exemple).

Hémorroïdes : le traitement par infrarouges

Quelques traitements médicaux existent lorsque les hémorroïdes deviennent insupportables. Mais ils ne sont pas toujours suffisants. L’utilisation d’infrarouges est alors proposée aux malades.

L’appareil à infrarouges propage une chaleur et permet de brûler infiniment le tissu au-dessus des hémorroïdes.

Cette technique est idéale pour les hémorroïdes qui saignent. La vascularisation se diminuera en brûlant les tissus et réduira donc la taille des hémorroïdes. Ce traitement est insensible, sans anesthésie et ne dure que quelques minutes. Pour un bon résultat, il faut plusieurs séances d’une fois par mois.

En même temps, les malades devront éviter d’être constipés. Ils doivent boire 1,5 litres à 2 litres d’eau par jour, avoir une alimentation riche en fibres et pratiquer régulièrement du sport. La prise de laxatifs peut aussi être utile.

Si le traitement par infrarouges ne fonctionne pas, la chirurgie peut être envisagée.

L’opération chirurgicale

La ligature sous contrôle Doppler

Comme ça était dit plus tôt, si les médicaments et les traitements à infrarouges ne suffisent pas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Il existe une technique radicale mais très douloureuse qui est la chirurgie classique. C’est l’hémorroïdectomie qui consiste à retirer les paquets hémorroïdaires. Depuis peu, une méthode mini-invasive très peu douloureuse existe pour les hémorroïdes internes de grades 2 et 3 : la ligature des artères hémorroïdaires sous contrôle Doppler. C’est une opération de 30 à 60 minutes réalisée sous anesthésie générale.

Hémorroïdes : le traitement par radiofréquence

À savoir qu’il est possible de recourir à une méthode chirurgicale moins agressive qu’une hémorroïdectomie quand les hémorroïdes ne dépassent pas le grade 3. Il s’agit du traitement par radiofréquence.

Ce dernier est une méthode qui nécessite une anesthésie générale. Elle consiste à utiliser la chaleur pour brûler le paquet hémorroïdaire, qui finit par se rétracter. La méthode permet également une coagulation pour diminuer drastiquement les saignements.

Après l’opération, le malade doit suivre un traitement qui régule le transit. Des crèmes sont également prescrites pour mieux cicatriser. Pour finir, des antalgiques permettent d’atténuer la douleur si besoin.


Découvrez la méthode 100% naturelle pour vous soulager rapidement des hémorroïdes ! CLIQUEZ ICI...