hémorroïdes externes

Hémorroïdes externes : 1O astuces pour s’en débarrasser rapidement

Découvrez la méthode 100% naturelle pour vous soulager rapidement des hémorroïdes ! CLIQUEZ ICI...

Tout d’abord, ce sont quoi les hémorroïdes externes ? Ce sont tout simplement des veines gonflées dans la région anale et rectale causée par une forte compression sur le rectum.

Cette compression amène une hausse du volume du sang dans les veines, ce qui allonge les veines et privilège leur rupture. Un autre signe d’hémorroïdes est la présence de sang dans les excréments.

Pas de panique ! Il est tout à fait possible de se débarrasser des hémorroïdes externes en suivant les 10 astuces suivantes…

Astuce 1 : Prenez des bains relaxants pour vous soulager des hémorroïdes externes

Prenez un bain chaud pendant 15 à 20 minutes. En faisant cela, vous serez soulagé de la douleur, de la démangeaison et de la sensation de brûlure. Si possible, faites-le 3 fois par jour ou bien après être allé à la selle.

Ne mettez pas de produits parfumés dans l’eau de votre bain car cela fragilisera la membrane autour de l’anus. Ce dernier sera donc plus perméable. En gros, toutes les choses non naturelles risquent de vous faire plus de mal que de bien. Prenez donc à chaque fois un bain chaud avec seulement de l’eau.

A savoir qu’il faudra, après chaque bain, prendre soin de sécher l’anus avec une serviette douce.

Astuce 2 : Prenez des bains de siège pour vous soulager des hémorroïdes externes

En plus du bain chaud, vous pouvez quotidiennement prendre un bain de siège. Il n’y a aucune différence entre un bain de siège et un bain classique.

C’est juste qu’avec le bain de siège, la baignoire est remplie de sorte que l’eau arrive jusqu’à l’anus seulement. Ça évite de se mouiller entièrement. A savoir que vous pouvez ajouter quelques plantes médicinales dans l’eau de votre bain.

Fréquence et durée du bain de siège pour soulager les hémorroïdes externes :

En moyenne, il faut rester entre 5 et 10 minutes dans un bain de siège. Cela va dépendre de la température de l’eau. Concernant la fréquence, vous pouvez en faire autant que vous voulez sans en abusez. En effet, l’eau ne sera plus bénéfique quand on est au dépassement de la norme. Trop de bains de siège peuvent amener des maladies de la peau.

Température de l’eau :

Il y a une divergence des experts pour la température de l’eau d’un bain de siège. Si les uns déclarent qu’il faut qu’elle soit chaude, d’autres conseillent qu’elle soit froide. Bref, chaque température a ses avantages et ses inconvénients. À vous de tester les deux pour voir ce qui vous convient le mieux.

L’eau chaude à l’avantage :

  • de détendre les pores
  • de faciliter la régénération des tissus,
  • d’améliorer la circulation sanguine (excellent pour soigner les hémorroïdes).

Mais en général, après un bain de siège à l’eau chaude, des démangeaisons apparaissent. C’est prouvé scientifiquement. L’eau chaude favorise la multiplication des germes. Donc au final, il y a plus de démangeaisons et risque d’infections.

Au contraire de l’eau froide qui ne favorise pas la multiplication des germes. Et surtout, elle diminue vraiment la douleur. L’inconvénient, c’est que l’eau froide apporte des gaz. Elle produit un choc thermique dans le corps humain et ceci est parfois pas bon. Il faut donc faire attention de ce côté-là.

Pour finir, Il reste l’eau tiède. Comme pour l’eau chaude, l’eau tiède favorise la multiplication des germes. Mais, on peut éviter ce désagrément en ajoutant dans l’eau des plantes connues pour leur vertu envers les hémorroïdes externes. Celle-ci calme les démangeaisons et apporte du confort pendant et après le bain de siège.

Plantes vertueuses envers les hémorroïdes externes :

Il existe une multitude de plantes très bonne pour se soulager des hémorroïdes externes. Les plus connues restent l’hamamélis, l’écorce de chêne séchée et la citronnelle. Nous allons voir ce qu’apporte chacune d’elles et comment les utiliser.

L’hamamélis est une plante qui a d’innombrables propriétés curatives. C’est une plante indispensable dans plusieurs traitements. C’est un anti-inflammatoire reconnu mais également un anticoagulant. En gros, elle améliore la circulation sanguine. Pour finir, elle est un antidouleur puis elle apaise naturellement.

Cette plante est très facile à utiliser avec le bain de siège. Prenez une quinzaine de feuilles séchées d’hamamélis, mettez-les à ébullition dans de l’eau pendant quelques minutes afin d’en extraire le maximum de vertus. Puis, filtrez l’eau bouillante, laissez refroidir et ajoutez votre préparation à l’eau du bain qu’elle soit froide ou tiède.

Vous pouvez mettre les feuilles directement dans votre bain de siège si vous choisissez un bain à l’eau chaude.

L’écorce de chêne a l’avantage d’apaiser les douleurs. Cette plante est surtout utilisée en cas d’hémorroïdes qui saignent. A savoir que c’est un antiseptique naturel et très doux.

Pour en tirer des bénéfices, faites bouillir 100 grammes dans un litre d’eau pendant 15 minutes puis filtrez. Ajouter le tout à votre bain de siège de préférence avec une eau tiède afin de faciliter l’infiltration dans les tissus.

A savoir que vous pouvez l’utiliser comme eau pour vous laver avec après chaque selle. Puisque c’est un antiseptique naturel, vous pouvez l’utiliser autant de fois que vous le voulez.

La citronnelle favorise également l’arrêt du saignement des hémorroïdes externes. Elle est donc aussi un antiseptique. De plus, elle est parfumée. Elle peut donc remplacer le savon. Elle existe avec des feuilles fraîches ou sèches. Les deux sont utilisables. Faites-en bouillir avec de l’eau, filtrez et ajoutez-en dans le bain de siège. Avec 5 litres d’eau, vous pouvez la diluer et l’utiliser comme produit de toilette.

Le fragon petit houx, le marron d’Inde, le pépin de raisin, la rutine, l’hespéridine et la vitamine C sont 6 plantes prouvées contre les hémorroïdes externes. Vous pouvez combiner ces 6 plantes en doses optimales pour rapidement soulager et soigner vos hémorroïdes externes.

Les huiles essentielles :

Plusieurs sortes d’huiles essentielles existent que vous pouvez utiliser pour vous soulager les hémorroïdes externes.

Mais pour le bain de siège, il y a une recette de grand-mère que vous pouvez mettre en pratique afin de vous soulager. Il suffit de rajouter dans l’eau du bain de siège quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, d’amande douce (deux gouttes suffisent pour ces deux premiers) et de marronnier d’Inde. Il faut utiliser de l’eau chaude pour maximiser les effets.

La pierre d’Alun :

La pierre d’Alun est une pierre qui lutte efficacement contre les infections. Elle diminue considérablement les démangeaisons et elle est très bénéfique en cas de saignement.

Pour vous en servir, procurez-vous un morceau de pierre d’Alun ou 50 grammes de poudre de cette pierre. Mettez la pierre ou la poudre dans l’eau chaude de votre bain de siège. Attendez que l’eau refroidisse un peu et que la poudre se dissolve complètement dans l’eau.

Asseyez-vous ensuite dans votre bain de siège. Si vous ressentez quelques picotements, c’est normal. L’eau est en train d’agir sur les germes.

Les compresses si vous n’avez pas le temps

Pour vous soulager des hémorroïdes externes, vous pouvez vous servir des compresses si vous n’avez pas le temps de faire des bains de siège dans votre quotidien.

Il vous suffit d’absorber d’eau chaude les compresses et de les appliquer directement sur votre anus. Vous pouvez ajouter une des plantes ci-dessus avec l’eau des compresses. La technique des compresses est bonne pour soulager les hémorroïdes externes mais elle ne remplace en aucun cas le bain de siège.

Astuce 3 : Le passage aux toilettes quand on a des hémorroïdes externes

La routine à adopter :

A savoir qu’on a tous une horloge interne en nous qui contrôle nos besoins primaires. C’est pour cela qu’on ne fait plus pipi au lit ou qu’on ne se réveille pas au milieu de la nuit pour une grosse envie alors que notre système digestif est toujours en marche.

Mais cette horloge a besoin d’être réglée. Pour cela, vous devez adopter une routine matinale pour faire vos besoins afin que votre être soit mieux adapté et évite ainsi la constipation.

La vaseline :

La vaseline, ce n’est pas juste pour l’adoucissement des mains ou des pieds. Vous pouvez vous en servir contre les hémorroïdes externes. Avant d’aller aux toilettes, appliquez de la vaseline sur l’anus.

En faisant cela, vous diminuerez la pression sur les muscles du rectum tout en facilitant la sortie des excréments. En gros, la vaseline agit comme un lubrifiant et ça devient très agréable à la sortie des selles.

Lingettes :

Dites adieu au sopalin pour vous nettoyer. Ce n’est franchement pas bien pour les fesses, encore moins quand on a des hémorroïdes externes. Ne croyez pas les publicités qui vantent ce papier. Ce n’est pas pour rien qu’il est déconseillé aux bébés.

Comme il est conseillé pour les bébés, utilisez les lingettes humides pour vous laver après avoir déféqué. Mais attention  ! Ces lingettes ne doivent pas être parfumées et ne doit pas avoir en eux quelconques produits chimiques. Et le meilleur, c’est que vous laviez les lingettes avec de l’eau chaude afin de rendre le nettoyage le moins douloureux possible.

Position :

La meilleure position pour déféquer est la position accroupie, c’est la position qu’on adopte dans les toilettes turques. Cette position n’est pas très pratique mais amène un bon alignement du colon, donc aide à l’évacuation des selles.

Probablement que vous ne possédez pas de toilettes turques. Pas de panique !  Utilisez simplement un tout petit tabouret, par exemple un tabouret pour les enfants afin qu’ils puissent atteindre l’évier. Mettez ce tabouret en face de vous quand vous êtes assis dans les toilettes et mettez vos pieds dessus pour surélever vos cuisses et avoir une position accroupie. Si vous n’avez pas de tabouret, vous pouvez utiliser n’importe quels petits objets surélevés que vous possédez.

Conseil 4 : Les crèmes et huiles naturelles pour se soigner des hémorroïdes externes

Il est également possible d’appliquer sur l’anus des crèmes qui diminuent la douleur et la démangeaison comme les crèmes anesthésiantes à condition d’avoir une prescription médicale. Les huiles naturelles de coco, de marron ou d’Aloe Vera permettent également de diminuer l’inflammation. De plus, ces huiles sont naturelles et si elles ne font pas de bien, elles ne risquent pas de faire du mal. Il suffit de chercher les bonnes références et de se les procurer chez les bons commerçants fiables.

Astuce 5 : La glace !

Si vous placez de la glace sur vos hémorroïdes externes, cela diminuera le gonflement et la douleur. Mais pour ne pas vous faire du mal, vous devez envelopper la glace d’un torchon propre ou d’une compresse stérile afin d’éviter l’infection.

Il est connu que la glace peut faire du mal si l’on en met sur la peau. C’est ce qu’on appelle des gelures. Ça a les mêmes sensations que les brûlures, c’est donc douloureux.

Astuce 6 : Évitez les vêtements serrés pour ne pas mieux développer les hémorroïdes externes

Si vous avez des hémorroïdes externes, vous devez éviter les vêtements serrés surtout les sous-vêtements serrés. Si vous êtes un homme et que vous avez l’habitude de porter des slips, privilégiez les boxers. Si vous êtes une femme, bannissaient les leggings ou les jeans moulants.

Il faut également bannir les sous-vêtements synthétiques et privilégiez le coton. Et pour le string, n’en parlons même pas. Ce dernier est plus qu’à bannir car c’est un vêtement qui est généralement fait à partir de matières synthétiques mais surtout, la petite ficelle exerce une forte pression et des frottements sur l’anus.

En général, les vêtements serrés diminuent la circulation du sang et augmentent la pression dans les veines. Ces deux phénomènes augmentent même les chances de développer des hémorroïdes.

Astuce 7 : Ne vous retenez pas même si vous avez des hémorroïdes externes…

A chaque fois que vous avez besoin d’aller aux toilettes, ne vous retenez surtout pas et allez-y. En vous retenant, vous allez engendrer une pression non nécessaire sur le système digestif. Puis cela amènera une pression sur la zone rectale et anale.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le processus de défécation est dirigé par deux réactions, la réaction recto-rectal qui est involontaire et la réaction recto anal qui peut être inhibé par la volonté. La première réaction est déclenchée par une pression de 50 cm3 qui constitue le volume de seuil de besoin.

C’est à ce moment qu’on ressent le besoin d’aller aux toilettes mais ça reste très supportable. A partir de 300 à 350 cm3, ce volume devient insupportable et peut être néfaste. En gros, c’est le volume maximum tolérable. Comme il est connu dans la science, plus le volume augmente, plus la pression augmente.

Concernant les hémorroïdes externes, il faut absolument éviter que la pression devienne insupportable. Il faut donc se soulager aussitôt qu’on ressent le besoin.

En gros, se retenir est vraiment mauvais pour celui qui désire se débarrasser de ses hémorroïdes externes.

Les laxatifs :

En général, quand on est constipé, on pense directement aux laxatifs classiques. Mais nous vous conseillons de les utiliser au dernier recours. Optez plus tôt pour des laxatifs naturels de recettes de grand-mère. En général, ces laxatifs contiennent des fibres alimentaires. Toutefois, n’en abuser pas.

En effet, les laxatifs peuvent être addictifs pour le corps, comme pour le café par exemple. En gros, en prenant trop de laxatifs, vous ne pourrez plus vous en passer et cela aggravera la constipation. Soyez donc vigilant avec ces médicaments et n’en consommez pas trop.

Conseil 8 : Buvez beaucoup surtout quand vous avez des hémorroïdes externes…

L’eau est excellente pour le système digestif. Quand ce dernier est correctement hydraté, les selles passent plus facilement. Il faut donc boire de l’eau et beaucoup pour vous aider à guérir des hémorroïdes externes.

Les tisanes :

En plus de l’eau, il est conseillé aussi de boire des tisanes que vous pouvez préparer vous même. Les tisanes hydratent également et ont d’autres propriétés très bénéfiques. Vous pouvez donc faire des tisanes à partir de lavandes, de camomille et plusieurs autres herbes qui peuvent apaiser et diminuer l’inflammation tout en diminuant la douleur. L’avantage, c’est que c’est naturel et bon.

Astuce 9 : Mangez seulement de bons aliments pour mieux guérir des hémorroïdes externes !

Les légumes à feuilles vertes, les épinards et fruits fibreux comme l’ananas, la banane et la pamplemousse également les céréales entières sont des aliments riches en fibres bons à consommer.

Les fibres diminuent les saignements et l’inflammation. Elles ramollissent les selles et facilitent le transit. Ces dernières sont donc évacuées plus facilement, sans pression. Vous devez éviter de manger de la viande. Privilégiez plutôt des aliments riches en vitamine C dans vos repas.

Les professionnels de la santé conseillent fortement de diminuer les épices dans l’alimentation, notamment le poivre. En effet, les épices sont en général mal digérées, elles sont donc évacuées quasi totalement avec les excréments. Donc en plus de la douleur, les épices dans les selles vont vous piquer et brûler pendant des selles.

Des produits sans épices peuvent être très bons. Trouvez des recettes sans épices sur internet, essayez-les et vous verrez…

Astuce 10 : Faire de l’activité pour mieux faire disparaître les hémorroïdes externes

Un des gros problèmes des hémorroïdes externes, c’est que ça fait tellement mal qu’on a tendance à rester inactif pour diminuer la douleur. Quelques médecins demandent même à leurs patients de diminuer leurs activités physiques afin de diminuer la pression sur l’anus. Mais, on rentre ainsi dans un cercle vicieux.

Peu d’activité peut amener à la prise de poids. A savoir que la prise de poids augmente la pression sur l’anus. Ce n’est donc pas bon si on a des hémorroïdes externes. Donc plus on prend du poids, plus les crises se rapprochent et plus on a besoin de repos. Un cercle vicieux !

Pour en arriver à cela, choisissez le bon type d’exercice physique et entraînez-vous hors des crises hémorroïdaires qui durent généralement 5 à 10 jours. A savoir que l’exercice physique est bénéfique pour faciliter le transit et éviter ainsi la constipation qui est la première cause des apparitions d’hémorroïdes externes.

Passez à un niveau supérieur

Les 10 astuces de cet article combinent des traitements maison et naturels. Mais ils sont seulement efficaces pendant les premiers stades des hémorroïdes. Nous vous conseillons donc utiliser des traitements plus agressifs et efficaces sur le moyen/long terme. Ils se trouvent dans  Le Guide : STOP Hémorroïdes. Passez à l’action maintenant ! Mettez fin à vos hémorroïdes externes dès aujourd’hui.


Découvrez la méthode 100% naturelle pour vous soulager rapidement des hémorroïdes ! CLIQUEZ ICI...